P1060095

Les allergies au pollen touchent de nombreuses personnes avec des symptômes parfois sévères durant plusieurs mois de l'année.

Ces allergies, parmi les plus fréquentes, des allergies respiratoires, se manifestent entre le printemps et le début de l'été, avec des variantes régionales qui peuvent prolonger la saison des pollens jusqu'en automne et à partir du tout début de l'année.

 

Faut-il pour autant, si vous ou vos enfants souffrez d'allergie aux pollens renoncer aux plaisirs du jardin ?

La réponse de Coachjardins est non, car fort heureusement, la plupart des végétaux  ont un potensiel allergisant faible, voire nul. Il est donc possible d'avoir un jardin très agréable sans pour autant se condamner à souffrir d'allergie une bonne partie de la belle saison .

Pourquoi le pollen peut il être allergisant ?

Les grains de pollen de petite taille (20 à 40 microns environ) sont si petits et légers qu'ils peuvent rester en suspension dans l'air, et être ainsi inhalés lorsque nous respirons.  Ce sont certaines protéines allergisantes présentes dans ces grains de pollen qui peuvent provoquer des réactions allergiques.

Quelles sont les saisons polliniques ?

P1060095

Chacun sait qu'il y a des périodes de l' année particulièrement propices aux allergies au pollen, on peut distinguer trois périodes de saison polliniques selon les types de plantes concernées.

1- La première saison pollinique dite précoce, est la saison de pollinisation des arbres, qui commence en milieu d'hiver dans les régions méridionales, avec les pollens de Cyprés, et de Genévriers surtout, pour se terminer en milieu de printemps plus au nord, avec tous les arbres fleurissant en chatons, tels que Bouleaux, Noisetiers, Peupliers, Platanes.

2- La seconde est la grande période de saison pollinique, on parlera des graminées, pouvant commencer en avril, à son apogée en mai et juin et pouvant se prolonger jusqu'en juillet- août.

3- La troisième, moins connue, la saison pollinique des plantes herbacées telles qu'Armoise, et Ambroise se manifeste à la fin de l'été au début de l'automne.

Coachjardins va vous aider à choisir  les bonnes plantes en évitant  les plus allergisantes.

Quels sont les arbres à privilégier ?

Il est vrai que c'est peut être parmi les arbres que l'on trouve le plus d’espèces allergisantes, mais la diversité des arbres est telle que vous trouverez forcement un choix d'arbres à pollen non allergisante pour toutes les situations au jardin. Si votre jardin compte déja un arbre à pollen allergisant, par exemple un cyprès ou un bouleau, envisagez de le faire abattre pour le remplacer par un sujet non allergisant.

Liste des arbres d'ornement et de fruitiers les moins allergisantes

- Arbre de judée 'cercis siliquastrum'

- Catalpa

- Cèdre

cedre

- Chamaecyparis 'faux cyprès'

- Acer 'érables'

- Gikgo biloba 'arbre aux quarante écus'

- Magnolia grandiflora

- Micocoulier 'celtis'

- Parrotia persica'arbre de fer'

- Paulownia

- Malus 'Pommier à fleurs'

- Robinier 'accacia'

accacia

- Sorbus 'sorbier'

Arbres fruitiers

- Prunier

- Pommier

P1060091

- Poirier

- Figuier

- Pêcher

- Neflier

Liste des arbustes à privilégier

- Amélanchier

- Choisya ternata 'oranger du mexique'

P1060102

- Cornus 'cornouiller'

- Cotoneaster

-Eleagnus

- forsythia

- Fusain

- Genet

- Houx

- Hydrangea

fleur d'hortensia

- Lilas 'seringat'

- Osmanthe 'osmanthus'

- Photinia 'red robin'

- Rosier

- Viburnum tinus

P1040060

- Weigélia

Liste des plantes grimpantes

 

- Chevrefeuille 'lonicera'

- Clématite

- Glycine 'Wisteria'

- Vigne vierge

Liste de plantes vivaces et bulbeuses

 

- Campanule

- Dahlia

- Fougère

fougère

- Fushia

- Géranium vivace

- Hosta

- Iris

- Narcisse

P1030269

- Tulipe

Conseil du coach

Pour les personnes allergique il est important d'entretenir soigneusement son jardin afin d'éviter le développement des plantes  " allergisantes telles qu'armoise, plantain, ortie... Les coins sauvages sont à proscrire.

Les arbres et arbustes à potentiel allergisant y seront régulièrement taillés pour supprimer ou limiter leur floraison et donc la production de pollen.

 

Le printemps est là et comme chaque année à la même époque, le nez se met à couler, les yeux à pleurer, la gorge à gratter : c’est le "rhume des foins" . Les responsables sont les pollens qui provoquent des allergies respiratoires. Tour d’horizon des plus fréquents d’entre eux.

 

A chaque saison ses allergies et ses pollens

P1060096

 

Les plantes sont classées en différentes familles qui dispersent leurs pollens les unes après les autres pendant une bonne partie de l’année.

Les personnes sensibles ont tout intérêt à savoir quand leur allergie va se manifester pour avoir à portée de main le traitement adéquats.

Ce calendrier ne fournit que des indications générales qui peuvent fortement varier d’une année à l’autre, en fonction des conditions météorologiques. D’où l’intérêt de se référer au bulletin pollinique de Météo France qui fournit des informations détaillées et plus précise de la situation réelle.

 

Mi - février - mi - mai.

 

Aulne, bouleau, noisetier (famille des bétulacées), hêtre, chênes (Fagaceae) et Cyprés de provence

Ces arbres sont les premiers à fleurir. Le noisetier est le plus précoce d’entre eux, suivi de près par le bouleau. Puis, environ quinze jours plus tard, c’est au tour du hêtre et du chêne qui sont les plus tardifs.

P1050297

Cyprès de Provence

Début mars – mi-mai

 

Frêne

 

C’est un arbre de la même famille que l’olivier, dont les pollens réagissent de manière croisée, les allergies au pollen peuvent être associées à d'autres allergies : on parle d allergies croisées.

 

Mi-mai – début août

 

Graminées: céréales, dactyle, fléole, Carex, Fétuque etc

La famille des graminées regroupe le blé, l’orge, le maïs, l’avoine, le seigle, mais aussi le dactyle (un genre d’herbe), ou encore la fléole des prés, fréquemment utilisée comme plante fourragère.

P1030698

 

Août – novembre

 

Herbacées: armoise, ambroisie, chénopode, solidage

 

Dans cette famille, c’est surtout l’armoise qui provoque le plus grand nombre d’allergies . Mais d’autres plantes sauvages ont aussi des pollens allergènes, comme l’ambroisie ( plante originaire d’Amérique du Nord qui envahit actuellement l’Europe en remontant les vallées du Rhône ), le chénopode blanc qui pousse au pied des arbres ou le solidage (appelé aussi verge d’or) que l’on trouve sur les terrains vagues et les voies de chemin de fer.

 

Il existe trois types d'allergies liées aux plantes

- Allergies cutanées : Les allergies cutanées se manifestent sous forme d’eczéma ou d'urticaire.

- Allergies digestives : On parle de syndrome d’allergie orale qui  est une réaction allergique aux fruits frais, aux légumes et aux noix qui se produit chez des personnes allergiques aux pollens.

- Allergies respiratoires :  Ce sont des pollens qui pénètrent jusque dans les bronches, pouvant provoquer des crises d´asthmes : diminution du souffle, sifflements bronchiques, toux persistante et souvent nocturne.

 

Pour en savoir plus

Lire les articles sur : la plante du mois

Lire les articles sur : dossier jardinage.

Lire l’article  sur : les allergies aux pollens.

Lire les articles sur : les photos du coach.

© Guy – Coachjardins

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.