Mes feuilles de Laurier tin « viburnum Tinus » sont mangées – Othyorinque – Coachjardins vous informe !

Toutes vos feuilles de Laurier tin sont découpées et semblent être mangées par un animal.

 

P1040079

Viburnum Tinus ravagé par un othyorinque

 

Quel est cet animal ?

L'animal en question se nomme Othyorinque, c'est un coléoptère tout noir mesurant environ 10 millimètres.

Les larves attaquent le collet et les racines des végétaux tandis que les adultes préfèrent les feuilles. Adulte, l'Othyorinque est très actif la nuit, principalement du mois de juin au mois d'octobre.

Les larves sont plus dangereuses que les adultes car, cachées dans la terre, elles sont invisibles. Les plantes en jardinières ou en pots, ainsi que les cultures en serre et vérandas, sont des terrains plus favorables que les cultures en pleine terre.

L'Othyorinque aime aussi les Fraisiers, Oliviers, Radis, et Vignes, Les Azalées, Chèvrefeuilles,  Hortensias, Troènes, et rosiers.

Comment reconnaître les symptômes ?

Les larves provoquent le dessèchement du collet dans lequel elles s'installent.

Les adultes grignotent le bord des feuilles en faisant des encoches.

Coachjardins vous donne les moyens de lutter contre cet insecte

- Le marc de café est un répulsif à Othyorinque, il suffira juste de le poser au pied de vos arbustes.

- Des binages réguliers permettent de bien aérer la terre.

- Planter des Iris à proximité des cultures à protéger. Les othyorinques détestent leur odeur.

- Effectuer des pulvérisations d'infusion, de décoction ou de macération de Tanaisie en arrosant aussi près des racines.

 

Pour en savoir plus

Lire les articles sur : la plante du mois

Lire les articles sur : dossier jardinage.

Lire les articles sur : les photos du coach.

© Guy – Coachjardins

Plantes et allergies – pollen – plantation – arbres – arbustes – fruitiers – Coachjardins vous conseille

Les allergies au pollen touchent de nombreuses personnes avec des symptômes parfois sévères durant plusieurs mois de l'année.

Ces allergies, parmi les plus fréquentes, des allergies respiratoires, se manifestent entre le printemps et le début de l'été, avec des variantes régionales qui peuvent prolonger la saison des pollens jusqu'en automne et à partir du tout début de l'année.

 

Faut-il pour autant, si vous ou vos enfants souffrez d'allergie aux pollens renoncer aux plaisirs du jardin ?

La réponse de Coachjardins est non, car fort heureusement, la plupart des végétaux  ont un potensiel allergisant faible, voire nul. Il est donc possible d'avoir un jardin très agréable sans pour autant se condamner à souffrir d'allergie une bonne partie de la belle saison .

Pourquoi le pollen peut il être allergisant ?

Les grains de pollen de petite taille (20 à 40 microns environ) sont si petits et légers qu'ils peuvent rester en suspension dans l'air, et être ainsi inhalés lorsque nous respirons.  Ce sont certaines protéines allergisantes présentes dans ces grains de pollen qui peuvent provoquer des réactions allergiques.

Quelles sont les saisons polliniques ?

P1060095

Chacun sait qu'il y a des périodes de l' année particulièrement propices aux allergies au pollen, on peut distinguer trois périodes de saison polliniques selon les types de plantes concernées.

1- La première saison pollinique dite précoce, est la saison de pollinisation des arbres, qui commence en milieu d'hiver dans les régions méridionales, avec les pollens de Cyprés, et de Genévriers surtout, pour se terminer en milieu de printemps plus au nord, avec tous les arbres fleurissant en chatons, tels que Bouleaux, Noisetiers, Peupliers, Platanes.

2- La seconde est la grande période de saison pollinique, on parlera des graminées, pouvant commencer en avril, à son apogée en mai et juin et pouvant se prolonger jusqu'en juillet- août.

3- La troisième, moins connue, la saison pollinique des plantes herbacées telles qu'Armoise, et Ambroise se manifeste à la fin de l'été au début de l'automne.

Coachjardins va vous aider à choisir  les bonnes plantes en évitant  les plus allergisantes.

Quels sont les arbres à privilégier ?

Il est vrai que c'est peut être parmi les arbres que l'on trouve le plus d’espèces allergisantes, mais la diversité des arbres est telle que vous trouverez forcement un choix d'arbres à pollen non allergisante pour toutes les situations au jardin. Si votre jardin compte déja un arbre à pollen allergisant, par exemple un cyprès ou un bouleau, envisagez de le faire abattre pour le remplacer par un sujet non allergisant.

Liste des arbres d'ornement et de fruitiers les moins allergisantes

- Arbre de judée 'cercis siliquastrum'

- Catalpa

- Cèdre

cedre

- Chamaecyparis 'faux cyprès'

- Acer 'érables'

- Gikgo biloba 'arbre aux quarante écus'

- Magnolia grandiflora

- Micocoulier 'celtis'

- Parrotia persica'arbre de fer'

- Paulownia

- Malus 'Pommier à fleurs'

- Robinier 'accacia'

accacia

- Sorbus 'sorbier'

Arbres fruitiers

- Prunier

- Pommier

P1060091

- Poirier

- Figuier

- Pêcher

- Neflier

Liste des arbustes à privilégier

- Amélanchier

- Choisya ternata 'oranger du mexique'

P1060102

- Cornus 'cornouiller'

- Cotoneaster

-Eleagnus

- forsythia

- Fusain

- Genet

- Houx

- Hydrangea

fleur d'hortensia

- Lilas 'seringat'

- Osmanthe 'osmanthus'

- Photinia 'red robin'

- Rosier

- Viburnum tinus

P1040060

- Weigélia

Liste des plantes grimpantes

 

- Chevrefeuille 'lonicera'

- Clématite

- Glycine 'Wisteria'

- Vigne vierge

Liste de plantes vivaces et bulbeuses

 

- Campanule

- Dahlia

- Fougère

fougère

- Fushia

- Géranium vivace

- Hosta

- Iris

- Narcisse

P1030269

- Tulipe

Conseil du coach

Pour les personnes allergique il est important d'entretenir soigneusement son jardin afin d'éviter le développement des plantes  " allergisantes telles qu'armoise, plantain, ortie... Les coins sauvages sont à proscrire.

Les arbres et arbustes à potentiel allergisant y seront régulièrement taillés pour supprimer ou limiter leur floraison et donc la production de pollen.

 

Le printemps est là et comme chaque année à la même époque, le nez se met à couler, les yeux à pleurer, la gorge à gratter : c’est le "rhume des foins" . Les responsables sont les pollens qui provoquent des allergies respiratoires. Tour d’horizon des plus fréquents d’entre eux.

 

A chaque saison ses allergies et ses pollens

P1060096

 

Les plantes sont classées en différentes familles qui dispersent leurs pollens les unes après les autres pendant une bonne partie de l’année.

Les personnes sensibles ont tout intérêt à savoir quand leur allergie va se manifester pour avoir à portée de main le traitement adéquats.

Ce calendrier ne fournit que des indications générales qui peuvent fortement varier d’une année à l’autre, en fonction des conditions météorologiques. D’où l’intérêt de se référer au bulletin pollinique de Météo France qui fournit des informations détaillées et plus précise de la situation réelle.

 

Mi - février - mi - mai.

 

Aulne, bouleau, noisetier (famille des bétulacées), hêtre, chênes (Fagaceae) et Cyprés de provence

Ces arbres sont les premiers à fleurir. Le noisetier est le plus précoce d’entre eux, suivi de près par le bouleau. Puis, environ quinze jours plus tard, c’est au tour du hêtre et du chêne qui sont les plus tardifs.

P1050297

Cyprès de Provence

Début mars – mi-mai

 

Frêne

 

C’est un arbre de la même famille que l’olivier, dont les pollens réagissent de manière croisée, les allergies au pollen peuvent être associées à d'autres allergies : on parle d allergies croisées.

 

Mi-mai – début août

 

Graminées: céréales, dactyle, fléole, Carex, Fétuque etc

La famille des graminées regroupe le blé, l’orge, le maïs, l’avoine, le seigle, mais aussi le dactyle (un genre d’herbe), ou encore la fléole des prés, fréquemment utilisée comme plante fourragère.

P1030698

 

Août – novembre

 

Herbacées: armoise, ambroisie, chénopode, solidage

 

Dans cette famille, c’est surtout l’armoise qui provoque le plus grand nombre d’allergies . Mais d’autres plantes sauvages ont aussi des pollens allergènes, comme l’ambroisie ( plante originaire d’Amérique du Nord qui envahit actuellement l’Europe en remontant les vallées du Rhône ), le chénopode blanc qui pousse au pied des arbres ou le solidage (appelé aussi verge d’or) que l’on trouve sur les terrains vagues et les voies de chemin de fer.

 

Il existe trois types d'allergies liées aux plantes

- Allergies cutanées : Les allergies cutanées se manifestent sous forme d’eczéma ou d'urticaire.

- Allergies digestives : On parle de syndrome d’allergie orale qui  est une réaction allergique aux fruits frais, aux légumes et aux noix qui se produit chez des personnes allergiques aux pollens.

- Allergies respiratoires :  Ce sont des pollens qui pénètrent jusque dans les bronches, pouvant provoquer des crises d´asthmes : diminution du souffle, sifflements bronchiques, toux persistante et souvent nocturne.

 

Pour en savoir plus

Lire les articles sur : la plante du mois

Lire les articles sur : dossier jardinage.

Lire l’article  sur : les allergies aux pollens.

Lire les articles sur : les photos du coach.

© Guy – Coachjardins

 

Agapanthes – Coachjardins vous propose la plante du mois

P1060110

fleur d'agapanthe

Famille :  Agapanthacées

Depuis quelques années les agapanthes ont pris un essor inattendu et notamment du à l'introduction d'hybrides et d’espèces beaucoup plus rustiques, les floraison durent tout l'été .

Caractéristiques :

Cette très belle plante vivace, pourvue de racines charnues, pousse en touffe compacte. Elle se caractérise par une inflorescence très esthétique et un très beau feuillage rubané vert foncé. L'agapanthe fleurit en ombelles blanches ou bleues de 15 à 20 cm de diamètre, ses grandes hampes florales mesurant parfois plus d'un mètre.

L'agapanthe est une plante aux fleurs bleues, mauves et blanches, cette vivace peut monter à une hauteur de  30 cm à 1,50 m , sa croissance est lente  et doit être arrosée régulièrement, côté sol, elle préfère les substrats sableux enrichis d'humus.

L'agapanthe nécessite une exposition ensoleillée, abritée et une protection hivernale dans les régions les plus froides. Cultivée en pot, elle pourra être rentrée pendant les gelées. L'agapanthe résiste en effet difficilement en dessous de -5 °C.

Un peu d’histoire

Les six espèces d'agapanthe sont toutes originaires d'Afrique du Sud. A. africanus fut la première à avoir été cultivée en Europe, à Amsterdam. En 1679 elle était cataloguée comme Hyacinthus africanus tuberosus flore caerulea. Ce n'est qu'en 1789 que le nom de genre Agapanthus lui fut attribué par Charles-Louis l'Héritier de Brutelle, alors directeur du Jardin des Plantes de Paris.

Comment l’entretenir ?

La fertilisation est l'un des secrets d'une floraison réussie. L'apport printanier de compost ou mieux, de fumier mature de bovin, est la meilleure solution. Sinon, un engrais en granulés, riche en potassium pour la floraison, de type NPK 7-14-28 que vous trouverez en jardinerie, est envisageable à la même période.. Après la floraison, tout apport d'engrais est utile car la plante va entrer en repos.

Les arrosages sont bienvenus dès la fin de l'hivernage. D'abord avec modération, puis de façon plus soutenue jusqu'à la floraison complète, surtout pour les plantes en pot. Ensuite, repos pour tous.

Maladies et parasites courants: Les agapanthes ne connaissent généralement pas de maladie ou d'attaque d'insecte. Toutefois, en cas d'erreur de culture, la plante peut pourrir l'hiver et le botrytis n'est jamais très loin en cas d'été chaud et humide. Il convient alors de doser les arrosages.

Conseil du coach :

  Cette magnifique plante s'associe merveilleusement avec l’eau au jardin : c’est  la plante idéale près des petits bassins  ou de la piscine où elle apporte un naturel bienvenu. En pot, sur une terrasse  elle méritera un beau contenant, d’autant qu’elle y restera de nombreuses années. N'hésitez pas à l'associer au bougainvillier  en pot et votre petit coin de jardin sera véritablement illuminé.

Pour en savoir plus

Lire les articles sur : la plante du mois.

Lire les articles de la rubrique : la taille des végétaux.

Lire les autres articles de la rubrique : la météo et les végétaux

© Guy – Coachjardins

Tailler les buis ? – pourquoi et quand – Coachjardins vous informe

Pourquoi et Quand tailler les Buis ?

 

La taille des Buis s’effectue deux fois par an, la première se situe entre mai et juin et la seconde entre septembre et octobre . Pour la deuxième taille, le mois de septembre est le mois idéal.

Sa croissance étant assez lente, le buis se remet beaucoup moins vite de la taille que la plupart des arbustes et si vous le taillez trop tard, le gel pourrait l’endommager,  c’est pourquoi il est important que les branches aient le temps de durcir.

Quels outils utiliser pour pratiquer la taille des Buis ?

P1030257

cisaille à main

Pour tailler un buis boule, préférez une cisaille à mains, à lames courtes plutôt qu’un sécateur, ou bien le ciseau à Buis ceci pour un travail plus précis et une coupe plus nette.

Comment tailler les Buis ?

Taille d'un Buis boule :

P1050065

Buis pas encore taillè

Pour donner la forme ronde au buis, la taille commence par la base de la plante tout en remontant et en tournant autour de l’arbuste pour enfin terminer sur le dessous de la boule.

Taille en forme d'animaux :

Pour obtenir une topiaire en forme d’animal, originale dans une jardinière ou au jardin, on trouve dans le commerce* des guides grillagés. Il suffit d’enfermer le buis dans la structure dès la fin de l’automne. Au printemps, lorsque l’arbuste commence à pousser et à dépasser du grillage, tailler à la cisaille ou aux ciseaux en coupant tout ce qui dépasse. 

Taille d'une petite haie basse et de forme géométrique :

P1050066

Petite haie pas encore taillée

Installez un cordeau au niveau de l’ancienne coupe pour les bordures adultes, et un peu au-dessous (3 à 5 cm) pour celles qui sont jeunes. Taillez les extrémités des rameaux qui dépassent du cordeau.

Taillez les côtés en premier en prenant garde de couper un peu moins en bas qu’en haut ce qui permet à la haie de rester bien compacte et de ne pas se dégarnir. Terminez par le dessus en suivant le cordeau sans toutefois vous appuyer dessus pour que la coupe soit bien rectiligne. Ôtez soigneusement les coupes pour un résultat bien net.

Entretenir et désinfecter sa cisaille

L’entretien des lames : le revêtement anti-adhérence des lames, facilite l’entretien de la cisaille et augmente sa durée de vie. Exemple : - Utilisez de l'alcool à brûler pour désinfecter les lames entre chaque taille. Vous éviterez ainsi de propager des maladies et des parasites.

Pour garder une bonne coupe, nettoyez bien les lames et affûter les si nécessaire. La sève qui sèche risque d'émousser le fil de coupe.

Conseil du coach :

- Si vous devez tailler longtemps, portez des gants : vous éviterez les ampoules et économiserez vos forces.

Conseil du coach :

Ne taillez jamais vos buis en plein soleil et/ou par temps chaud. Les rameaux et les feuilles coupés ont des blessures par lesquelles peut s'évaporer beaucoup d'eau. Les feuilles du dessus se dessèchent et virent au jaune-brun ce qui enlaidit les buis.

Tailliez donc vos buis de préférence par temps couvert. Mouillez toujours les buis avant de les tailler de sorte que la cisaille glisse plus facilement dans les rameaux. Ceci demande moins d'effort, mais évite aussi les brûlures aux extrémités des feuilles et rameaux coupés.

Pour en savoir plus

Lire les articles de la rubrique : taille des végétaux.

ire les autres articles de la rubrique : le jardin au fil du mois

Lire les articles sur : la plante du mois

Lire les articles sur : dossier jardinage.

© Guy – Coachjardins

Plantes sur tige – Fushia – olivier – Lantana – Dipladenia.

Coachjardins vous présente quelques belles plantes sur tige idéales pour votre balcon ou térrasse

 

Une plante sur tige est spécialement façonnée pour former une tige unique au bout de laquelle se développe une tète touffue de feuillages ou de fleurs, celle ci peut être taillée  en forme de boule ou encore laissée plus libre.

 

IMG_20160702_103851

Fushia sur tige

 

IMG_20160702_103903 (1)

lantana sur tige

 

IMG_20160702_103926 (1)

dipladenia sur tige

 

IMG_20160702_105339 (1)

olivier sur tige

Conseil du coach

Ces petits arbustes sur tiges vont structurer un espace vert donner du volume et de la hauteur, sur les balcons et les terrasses ils vont être décoratifs  et pourrons également être agrémenté au pied par de petites plantes couvre sols

Pour en savoir plus

ire les autres articles de la rubrique : le jardin au fil du mois

Lire les articles sur : la plante du mois

Lire les articles sur : dossier jardinage.

Lire l’article sur : comment éliminer la mousse dans son gazon ?

 

© Guy – Coachjardins

 

Astuces du mois de juin au jardin – Coachjardins vous conseille

Les astuces de coachjardins

 

La taille de vos thuyas vous épuise,coachjardins a la solution !

Une solution existe en partie, planter un thuya au port compact et colonnaire (Tuya occidentalis 'brabant'), vous devrez le tailler mais moins souvent car il pousse beaucoup moins vite. Il gardera naturellement sa forme même à l'age adulte.

Un petit inconvénient, vous allez devoir être patient car votre haie restera claire pendant quelques années.

Je voudrais me séparer de mon voisin mais je n'ai pas la place de planter une haie !

Installer un grillage entre votre voisin et vous  et faites pousser une plante grimpante dessus, choisissez plutôt des plantes persistantes comme du lierre de la clématite armandii, jasmin d'été, ou encore hortensia persistant, mon idée serait d'y rajouter des lierres annuels comme du volubilis ainsi vous allez apporter une touche colorée à votre séparation.

clématite armandii

Régulièrement mais pulls bien rangés dans mon armoire se retrouvent troués, que puis je faire pour éviter cela ?

Ne cherchez pas, ce sont très certainement nos amis les Mites qui sont très utiles dans la nature qui ont la fonction de bio-décomposeurs, mais qui en revanche sont des ravageurs dans nos placards.

Heureusement les plantes aromatiques de nos jardins sont là pour nous aider. Elles sont de véritables répulsifs reconnus, les Mites n'aiment pas les composés volatiles émis par ces plantes.

- La Lavande : contient des terpènes et du camphre

- Le Romarin : l'huile essentielle est proche de l'eucalyptus et du camphre

- Le Thym : contient du thymol qui est un véritable insecticide

- Le Géranium rosat : contient de la citronellol et du géraniol

- La Menthe : contient du menthol

- L'eucalyptus : contient du cineol

Mon conseil serait de cultiver deux de ces plantes afin de confectionner de petits sacs de plantes séchées que vous pourrez installer dans vos placards, associer les à des huiles essentielles.

Pour en savoir plus

Lire les articles de la rubrique : le potager

Lire les articles sur : la plante du mois

Lire les articles sur : dossier jardinage.

Lire l’article  sur : les allergies aux pollens.

Lire les articles sur : les photos du coach.

 

© Guy – Coachjardins

 

Marronnier rouge – aesculus carnea – plante caduc – couleur – exposition – conseil du coach

Nom botanique : Aesculus x carnea

Famille : hippocastanacée

Caractéristiques

Arrosage : normal

Composition du sol :  frais.

Couleur du feuillage : vert caduc.

Exposition : soleil mi-ombre.

Origine : horticole.

- Rusticité : rustique.

Température minimale : -20 degrés

Utilisation : grand jardin.

Conseil du coach :

Le marronnier rouge est plus petit que son cousin à fleurs blanches, malgré tout il aura sa place dans un grand jardin, il peut atteindre une hauteur de 20 m, et une largeur de 15 m.

Pour en savoir plus

Lire l'article sur : l'art topiaire

Lire les articles de la rubrique : la taille des végétaux.

Lire les articles sur : dossier jardin

© Guy – Coachjardins

Aménagement jardin – Construire un potager en carré – matériel – astuces – Coachjardins vous aide

Le principe du potager en carrés consiste à cultiver des légumes dans un carré de 120 cm de coté, petit et facile d’accès, cerné d’un cadre en planches de coffrage.

 

Le carré e base est lui mémé divisé en 16 cases de 30 cm de coté permettant la culture simultanée de 16 variétés de plantes .

 

 

Un peu d’histoire

 

Adapté d’un modèle américain imaginé par Mel Bartholomew, le potager en carrés a été révélé au grand public au début des années 2000, par Jean Paul Collaert et Eric Prédine, les crises sanitaires et économiques ainsi que la forte percée du bio ont depuis incité les jardiniers à reprendre le chemin du potager.

Le plaisir de cultiver ses propres légumes, l’assurance de savoir ce que l’on mange et les économies réalisées sont autant de bonnes raisons de faire un potager. Par manque d’espace pour cultiver et de temps à y consacrer, le néo jardinier se tourne désormais vers ce nouveau concept qu’est le très productif potager en carrés. C’est d’autant plus pratique qu’on trouve aujourd’hui dans les jardineries des modèles en kit à poser sur la pelouse, sur la terrasse et jusque sur le balcon.

Construire un potager en carrés c’est possible avec différents matériaux.

Des bordures en bois : utilisez de simples planches de coffrage de préférence non traitées. Évitez, si vous allez cultiver des légumes, les traverses de chemin de fer dont l’utilisation fait débat (je vous laisse vous faire votre propre idée, google regorge d’articles sur le sujet)

Des bordures minérales (pierres, pavés, …) beaucoup plus durable, mais plus cher à l’achat

Des bordures végétales (petits arbustes, par exemple des buissons de buis) probablement la solution la plus intégrée au paysage et la plus jolie, mais l’entretien (arrosage, taille…) et la durée nécessaire à la formation des haies sont à prendre en compte.

Le Matériel

- Des planches de coffrage (il en faudra 4.80 m par carré pour réaliser un carré d’ 1.20 m de côté).

- Des tasseaux.

- Des vis inoxydables.

- Une scie / scie sauteuse / scie à onglets/ une visseuse / perceuse.

- Un niveau et un marteau.

La découpe

 

-Commencez par scier vos planches à une longueur d’1.20 m, ce seront les côtés de vos carrés.

-Ensuite coupez vos tasseaux à deux fois la hauteur de vos planches de coffrages.

Ces tasseaux auront deux rôles très importants : solidifier la structure et permettre d’ancrer vos carrés dans le sol.

Cette technique suppose que vous allez installer votre potager sur une surface meuble (terre), si ce n’est pas le cas, vos tasseaux devront faire exactement la même hauteur que les planches et vous pourrez passer directement à l’assemblage.

Taillez un côté de vos tasseaux en biseau (comme illustré sur la photo suivante). C’est cette partie qui sera enfoncée dans le sol.

La découpe est terminée, nous allons pouvoir passer à l’assemblage des différents morceaux.

L’assemblage

Cette phase n’est pas plus compliquée que la précédente, elle demande un peu d’organisation (faites vous aidé ainsi  l’opération sera plus simple). Vissez  les tasseaux aux planches afin de créer les angles.

 

 

 

C’est terminé, il ne reste plus qu’à installer ce carré dans votre jardin.

Conseil du coach :

Si vous appliquez la méthode proposée ci dessus vous n’aurez aucun problème à le fabriquer, sinon n’hésitez pas à vous faire aider pour le première construction ainsi ce sera plus facile pour la deuxième.

Pour en savoir plus

ire les autres articles de la rubrique : le jardin au fil du mois

Lire les articles sur : la plante du mois

Lire les articles sur : dossier jardinage.

Lire l’article sur : comment éliminer la mousse dans son gazon ?

 

© Guy – Coachjardins